À partir de 1985 Yves Trémorin et Florence Chevallier rejoignent l'association et fondent avec Jean-Claude Bélégou le groupe Noir Limite qui désormais va être le centre des activités de Photographies & Co. Tous trois s'étaient rencontrés à Arles en juillet 1984.

Constatant d'un côté la spécificité et la marginalité de leurs travaux, tant par rapport au milieu de la photographie que celui des arts plastiques ; et de l'autre la convergence de leurs oeuvres, marquées par une approche exacerbée du corps et de l'existence, ils se réunissent en Janvier 1986 sous un même manifeste. "La photographie est affaire de surface, d'apparence, de donné à voir. S'attacher à la surface des choses - la peau, à fleur, dénudée, tendue, vive, à vif. S'attacher à cette matière du corps, là où s'offre la fragilité de ses limites, limites du dehors et du dedans, de la peau et des entrailles, là où elle se met en péril et met notre extériorité en crise, en désir. Crever la surface. Crever le corps." Ce manifeste accompagne leur première exposition (Nus voilés, Nus froissés, Nus autoportraits). Et dès lors ils mènent ensemble leurs projets, réalisant leurs prises de vues séparément, mais dans une confrontation intellectuelle et morale incessante.

Les manifestes
Le groupe, associant dans son titre pessimisme et esthétique, revendique un travail sur les limites du photographiable (l'intimité, l'intériorité, la sensation, l'interdit, le sacré) comme du photographique (la noirceur, le flou, la coupure, l'illisibilité, le très gros plan) ainsi qu'une prise en compte par l'artiste du tragique humain.
1987 voit la création du "Corps à Corps", exposition "scandaleuse" immédiatement censurée, qui ne pourra être montrée qu'en 1989, notamment à Paris grâce au soutien de Bernard Lamarche-Vadel. Jean-Claude Lemagny et Pierre Borhan dans la revue "Clichés", mais aussi Pierre Bastin et de nombreux autres critiques prendront parti aux côtés de Noir Limite.
1988 Corps à Corps
Pages extraites du catalogue de l'exposition "Corps à corps" publié en 1989. De gauche à droite: Jean-Claude Bélégou, Florence Chevallier, Yves Trémorin.

En 1991 est créée, dans le lieu symboliquement choisi des Anciens Abattoirs du Havre, l'exposition "La Mort". Les oeuvres de grand format sont accrochées sur des câbles d'acier tendus entre les piliers de béton. Le catalogue de cette exposition réunit des textes de Jean-Claude Lemagny, Bernard Lamarche-Vadel et  Jacques Henric qui baptise le groupe "Le Trio infernal de la photographie française".

Sans clore, après le Corps à corps amoureux et  La mort, le troisième volet de son projet autour de l'existence, le groupe Noir Limite se dissout en Avril 1993. Cette décision, inscrite dans le projet même du groupe, prend acte de la particularisation des parcours esthétiques de chacun.

Pages extraites du carton d'invitation de 'expostion "La Mort" en 1991. De gauche à droite: Yves Trémorin, Florence Chevallier, Jean-Claude Bélégou.
1989: Performance au PrieurÉ de Graville
accueil Catalogues création de Photo& Co   stages accueil stages vidéo DSLR stages fonctionnement Doc P de Vue
  Noir Limite   stages argentique stages le lieu J-C Bélégou Doc Argentique
  Photo&Co aujourd'hui   stages numérique stages demande info   Doc Numérique

LA PHOTOGRAPHIE CONTEMPORAINE

 

 

 

 

 

PHOTOGRAPHIES & CO Les années Noir Limite

 

 

Vue de quelques tirages réalisés lors de la performance Noir Limite au Prieuré de Graville en 1989.

Deux tirages de Jean-Claude Bélégou développés au pulvérisateur et à l'éponge, réalisés lors de la performance au Prieuré de Graville.

En 1989 c'est l'importante performance Noir Limite au Prieuré de Graville, au cours de laquelle sont tirées en public, pendant deux nuits, sur quarante mètres de papier photographique déroulés aux murs du choeur de l'église, une trentaine d'images, en un cérémonial ritualisé qui n' a cessé de faire également partie des préoccupations des artistes. Les images, entrecoupées de graffiti, sont développées au pulvérisateur et à l'éponge .

1990 voit la naissance de deux expositions composites réunissant la somme des nombreux travaux réalisés par les trois artistes depuis leur regroupement (Série des Femmes : Grand-mère, Mère, Epouse de Trémorin ;   Corps Sacré : l' Eau, les Vierges, de Bélégou; Visages et Nus de Naples de Chevallier). Cette exposition sera censurée en Italie.

Cette année là, Noir Limite est également présent dans les deux expositions internationales créées à l'occasion du cent-cinquentenaire de la photographie : "La Photographie Française en Liberté" à l'initiative de l'Association Française d'Action Artistique et sous le choix de Jean-Claude Lemagny d'une part et "20 Ans de Photographie Créative en France" à l'initiative de Gilles Mora.

1991 La Mort AUX ABATTOIRS